Le mot du Directeur

L’UMR 5063 a été contractualisée pour la première fois en janvier 1999. L’objectif initial était de réunir dans une même structure grenobloise des chercheurs et enseignants-chercheurs spécialisés en synthèse, hémisynthèse, pharmacomodulation et pharmacognosie et dont les préoccupations de recherche étaient centrées spécifiquement sur la chimie du médicament.

Par la suite et assez rapidement, l’unité a accueilli de nouvelles équipes spécialisées en vectorisation et analyse afin d’élargir le champ d’investigation du laboratoire au développement d’outils pour la santé, permettant de compléter ainsi ses domaines de compétences dans les axes pharmaceutique et biomédical. La recherche académique occupe la part prépondérante du profil d’activités de l’unité. Les champs disciplinaires majoritaires de notre recherche se situent à l’interface de la pharmacie, de chimie médicinale, de la chimie analytique et de la chimie organique. En ce sens, l’unité affiche une réelle spécificité sur le site grenoblois, étant la seule à focaliser l’ensemble de ses activités à l’interface des sciences chimique, biologique, pharmaceutique et biomédicale.

La mission de l’unité est de mener des recherches dans le domaine du médicament autour de deux axes transversaux : protéines membranaires et membrane et acides nucléiques.
Les objectifs scientifiques des recherches relatives à ces axes sont doubles:

  • sur le plan fondamental, il s’agit, d’une part, d’étudier les structures de cibles biologiques avec des outils chimiques et, d’autre part de développer des oligonucléotides fonctionnels pour leur utilisation en tant qu’outils pour la santé.
  • Sur le plan appliqué, les objectifs visent la mise au point de candidats médicaments et l’innovation dans le domaine des systèmes de vectorisation et de détection de petites molécules bioactives.